Deux entreprises héraultaises Arkolia Energies (1er prix 5 000 €) et Beoga (2ème prix 2 500 €) ont remporté les Trophées Energaïa 2019 dont la 13ème édition se tiendra les 11 et 12 décembre au Parc des Expositions de Montpellier. Ces trophées récompensent dans le domaine de l’énergie deux innovations les mieux à même de répondre aux 6 grands défis et aux 10 chantiers prioritaires ciblés par le scénario « région à énergie positive Répos ».

Agnès Langevine, Vice-Présidente de la Région Occitanie en charge de la transition écologique et énergétique et de la biodiversité, représentant Carole Delga, Présidente de Région, remettra les prix aux lauréats le 11 décembre (11H30) sur le stand de l’agence AD’OCC (Hall B2, stand n° E12).
11 dossiers étaient en lice pour ces trophées EnerGaïa 2019. Les solutions proposées à travers ces trophées couvrent les domaines du stockage d’énergie, de la production solaire, de smart grid, de nouveaux modèles économiques de production d’énergie décentralisés et autonomes, etc. Pour départager ces 11 candidatures, le jury, composé de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, de l’agence AD’OCC, de l’AREC, de l’ADEME, d’ENVIROBAT, du pôle DERBI et des laboratoires de recherches PROMES (Perpignan) et l’IES (Montpellier), a étudié pour chaque innovation proposée différents critères : sa capacité à contribuer au projet RéPOS (6 grands défis et 10 chantiers prioritaires), ses avantages technologiques et concurrentiels, son intensité, son approche marché (France et étranger) et sa stratégie de déploiement et de commercialisation, la structuration de l’équipe et la capacité économique et financière de l'entreprise qui porte l’innovation ainsi que les retombées économiques (création d'emplois, CA, protection intellectuelle et industrielle), le caractère exemplaire de l'innovation et le respect des principes du développement durable.
A l’issu de cet examen, c’est finalement les projets portés par deux entreprises régionales Arkolia Energies et Beoga qui ont été retenus.

Pour Carole Delga, la Présidente de la Région Occitanie : « Limiter le réchauffement climatique, relever le défi des énergies renouvelables, c’est d’abord un choix politique qui répond à des enjeux environnemental, social et économique. La transition énergétique doit passer par la mobilisation de tous et la poursuite des efforts en matière d’innovation et d’adaptation des modes de production. Je félicite les deux lauréats régionaux qui, avec ces projets innovants, s’inscrivent dans notre ambition de devenir la 1ère région à énergie positive d’Europe d’ici 2050 ».

ARKOLIA ENERGIES développe un procédé intégré et autonome d'adsorption de CO2 et de méthanation biologique pour une solution de Power to gaz permettant le stockage d'électricité renouvelable sous forme de méthane.
3 questions à Laurent Bonhomme, dirigeant d’Arkolia Energies :

  • Quels sont les avantages de votre solution ?
    « Notre solution peut être mise en place partout où il y a du soleil, et a pour avantage majeur de transformer le CO2 de l’air en réserve d’énergie stockable, le méthane produit grâce à l’énergie radiative du soleil. Cette technologie est souple et robuste. Elle constitue une réponse majeure à l’intermittence des énergies renouvelables en proposant une solution simple de stockage de l’énergie : elle recycle le CO2 de l’air et permet ainsi de lutter contre le réchauffement climatique ».
  • A qui s’adresse-t-elle ?
    « Elle s’adresse à toutes les collectivités ou grands propriétaires fonciers publics qui souhaitent utiliser un foncier suffisamment grand pour assurer la bi--production électricité solaire et méthane. En respectant les activités agricoles, d’habitat et de ressources environnementales. »
  • Quels sont les résultats escomptés ?
    « Le résultat escompté est de produire à prix compétitif du méthane directement injectable dans le réseau de gaz, en vue de répondre à la consommation énergétique gazière (40 % de la consommation énergétique individuelle moyenne) tout en palliant l’intermittence des EnR (énergies renouvelables). On est en train de s’apercevoir que la Transition Energétique ne peut être réussie sans gaz. Autant que ce dernier soit du gaz recyclable plutôt que du gaz fossile. Le méthane, gaz recyclable, peut être aussi un puissant moteur d’écomobilité permettant d’économiser les « terres rares » dont on sait la faible disponibilité et le coût, aujourd’hui indispensables à la production des batteries automobiles. »

Rencontrez nous à Energaïa – Hall B2 / Stand n°D38