Arkolia Energies a mis en place des techniques de maintenance prédictive pour optimiser la production des centrales électriques à base d'énergies renouvelables (solaire, éolien et biogaz). L'idée est d'intervenir bien en amont de la maintenance curative via une digitalisation de la remonté d'informations (capteurs et systèmes de supervision couplés à des algorithmes d'analyse de données et des modèles prédictifs).

A ce jour, 3 de nos centrales photovoltaïques au sol sont déjà équipées. L’ensemble des données collectées par les systèmes de monitoring des centrales nous sont remontées sur des interfaces de visualisation avec des alertes en cas de défaut. L’ennui, c’est que les indicateurs de performance globale fournis dans ce type de solution et la remontée automatique d’alertes ne suffisent plus pour maintenir nos centrales. À mesure que notre parc grandit et vieillit, le nombre d’alertes croit et il nous faut mieux cibler nos actions.

Une des centrales analysées montrait en 2017 des dysfonctionnements importants, ce qui impactait sa production, mais la dégradation de la performance avait été masquée les années précédentes par un meilleur ensoleillement. L’idée est donc de développer des méthodes d’analyse statistique grâce à nos datascientists pour décorréler les différents facteurs impactant la production photovoltaïque et donc la rentabilité des projets avec pour objectif :

  • D’améliorer le suivi de nos actifs sur le plan financier pour mieux évaluer leur performance future et donc leur valeur, notamment dans le cadre de refinancement ;
  • D’anticiper et mieux planifier les actions des mainteneurs suivant les alertes ;
  • De faire du « repowering », à savoir remplacer du matériel (panneaux, onduleurs, etc.) par un nouveau plus performant, par analyse comparative.

Ces méthodes seront prochainement déployées via des outils numériques pour faciliter le suivi des centrales. Elles permettront un meilleur tri des alertes suivant l’impact des dysfonctionnements et donc d’optimiser les plannings d’intervention. Des gains sont attendus sur les recettes liées à la production et sur les frais de déplacement notamment. Les économies restent difficiles à chiffrer pour le moment, mais nous sommes confiants quant aux bénéfices de cette maintenance prédictive.

Découvrez le détail de l'interview de notre Responsable R&D Smart Grids, sur Les Smart Grids