96 % de production d’électricité renouvelable autoconsommée, c’est la performance réalisée par la société Arkolia Energies pour le compte d’ E. Leclerc avec un système d’ombrières photovoltaïques de 3 000 m². Les objectifs environnementaux et économiques sont atteints pour l’enseigne d’Aire-sur-l’Adour dans les Landes (40). Dès la 1ère année, cette installation permet d’éviter l’émission de 60 tonnes de CO2 et une économie de près de 40 000 €.

Un contexte favorable pour s’engager concrètement vers l’autonomie énergétique

La nouvelle circulaire du 5 juillet 2019 inhérente à la TICFE a permis de clarifier le contexte juridique grâce à l’exonération de taxe qui pèse sur les centrales en autoconsommation, et un arrêté portant sur les tiers investisseurs offre de nouvelles perspectives pour les acteurs de la grande distribution.

2017 avait projeté un cadre réglementaire propice au lancement de l’autoconsommation, 2019 clarifie le contexte juridique. Deux signaux forts du gouvernement que les acteurs attendaient pour sauter le pas. Parallèlement, la baisse du coût des panneaux et ombrières photovoltaïques plus rapide que prévu, ainsi que l’augmentation du tarif de l’électricité supérieure à 2 % par an, ont permis de porter à maturité le marché.

Chiffres clés, du projet en autoconsommation du  E. Leclerc d’Aire-sur-l’Adour :Autoconsommation grande distribution ombrière photovoltaique Landes

  • Mise en service : été 2019
  • Surface ombrières : 3 000 m²
  • Puissance installée : 484 kWc
  • Autoconsommation annuelle : 595 MWh
  • Taux d’autonomie : 23 %
  • Taux d’autoconsommation : 96 %
  • Economie dès la 1ère année : 37 000 €
  • Bilan environnemental : 60 tonnes de CO2 évitées par an , soit 1 500 tonnes sur 25 ans

Le développement d’Arkolia Energies axé sur l’autoconsommation individuelle et collective

Depuis 2016, Arkolia Energies accompagne ses clients industriels et GMS dans leurs projets d’autoconsommation et constate une réelle mutation de ce marché en 2019 dans une vaste moitié Sud de l’Hexagone. « En seulement 3 ans, le temps de retour sur investissement des projets est tombé en-dessous des 10 ans et même, pour certains clients gros consommateurs d’électricité, inférieur à 5 ans », révèle Renaud Cazenave, ingénieur commercial autoconsommation de l’entreprise héraultaise. « Le modèle d’Arkolia Energies reste l’autoconsommation totale sans revente du surplus », annonce Renaud Cazenave. « Aujourd’hui, nous avons plusieurs dizaines de projets dans le pipe, de 100 kWc à 1,5 MWc, aussi bien avec des clients de la grande distribution que des industriels mixant toiture et ombrières photovoltaïques et centrale au sol », ajoute l’ingénieur.

Mais l’entreprise ne s’arrête pas là, son service R&D travaille sur le développement de modèles pour des projets d’autoconsommation collective. De plus, d’ici fin 2019, 2 nouveaux projets d’autoconsommation, en tiers-investissement, seront construits en Guadeloupe.